Courtier immobilier

Trouver le meilleur prêt immobilier est une procédure longue, pour ne pas dire fastidieuse. Le courtier immobilier apparaît ainsi comme une solution très pratique. Son rôle apporte bien plus qu'un simple gain de temps et d'énergie.

Courtier immobilier, définition du rôle du courtier

Le rôle du courtier est assez clair puisqu'il s'agit d'un intermédiaire à qui un emprunteur confie la charge d'obtenir les meilleures conditions de prêt auprès des établissements bancaires. Un courtier immobilier peut être un indépendant, mais il peut aussi appartenir à un réseau de courtiers. Les courtiers exercent aussi sur internet. Comme on peut s'y attendre, un courtier immobilier dispose de toute l'expertise requise en matière de prêt immobilier, mais ses fonctions sont bien plus larges. Elles couvrent tout ce qui a trait aux opérations bancaires et aux services de paiement. Revenant au financement immobilier, son rôle en la matière couvre de nombreuses facettes.

Rôle du courtier

Le rôle du courtier commence lorsque l'emprunteur, appelé le mandant le charge de trouver la meilleure solution de financement pour son achat immobilier. Il le fait à travers un contrat de mandat. Dans son rôle de représentation de l'emprunteur, qui est alors un mandataire, le courtier en crédit immobilier est tenu par un devoir de conseil et de loyauté envers l'emprunteur. Le courtier doit également préciser dans les contrats qui les lient sa fonction ainsi que la liste des établissements bancaires avec qui il travaille. Dans sa démarche de négociation, le courtier immobilier doit obtenir les meilleurs résultats quant au taux d'intérêt du prêt immobilier, le prix de l'assurance emprunteur, les frais de dossier, mais également le montant des pénalités dus en cas de remboursement anticipé. En ce qui concerne sa rémunération, elle n'est exigible qu'une fois le contrat de prêt avec la banque conclue et les fonds attendus débloqués. 
Le courtier peut être gratuit lorsqu'il reçoit sa commission de la banque. Autrement, sa rémunération est généralement de 1% du prêt. Parfois, il est payé pour une partie par le banquier et une autre fraction par son mandataire. Il faut savoir que le volume de demandes traitées par un courtier est tel qu'il peut négocier les meilleurs taux auprès de la banque. Ils sont souvent inférieurs de 0,1% à 0,3% comparés au taux obtenu par un particulier qui opte pour une négociation directe.

Apports du courtier immobilier

Un courtier immobilier va au-delà de la simple négociation de votre prêt immobilier. Il peut être contacté avant même que vous ayez choisi la maison que vous achetez. C'est pour lui la possibilité de vous monter un dossier correspondant à votre profil et à vos moyens financiers. Il est d'autant plus important d'engager un courtier avant votre premier contact avec les banques. Une fois vos discussions entamées avec ces dernières, le courtier aura plus de difficultés à négocier votre prêt. Un courtier immobilier peut intervenir du montage de votre dossier de crédit jusqu'à la recherche du meilleur prêt pour votre profil emprunteur. Néanmoins, il y a ceux qui laissent la recherche des offres bancaires au courtier, mais qui reprennent les rennes au moment de la négociation. Le courtier en prêt immobilier peut également vous faire une simulation de crédit. Celle-ci vous permettra d'avoir une vue d'ensemble de vos possibilités d'autant plus qu'elle est gratuite. Passer par un courtier vous décharge aussi du paiement des frais de dossier. A la place, le courtier vous demandera des frais de négociation qui ne sont dus que si vous obtenez une offre de prêt. 
Enfin, n'oubliez pas de comparer entre différents courtiers avant de faire votre choix. Le rôle du courtier credit immobilier est régi par la loi de régulation bancaire et financière du 22 octobre 2010 et par quelques articles du code monétaire et financier.