Dans la continuité de 2018, le bilan immobilier du 1er trimestre 2019 laisse encore et toujours apparaître de grandes disparités entre les différentes régions et départements français. Analyses et prévisions du site d'annonces immobilières Monbien.fr sur les prix de l'immobilier au 1er trimestre 2019*.

Prix de l'immobilier, des évolutions contrastées

Le marché immobilier français a en effet préservé sa dynamique en termes de volumes de ventes et prix de l'immobilier .Cependant, le prix moyen au mètre carré français ne réflète en effet en aucun cas les évolutions contrastées de chaque territoire ! Grâce aux nombreuses données récoltées chaque jour sur les prix de l'immobilier en France, le portail d’annonces Monbien.fr est en mesure de présenter l’une des analyses les plus récentes du marché !

En ce premier trimestre 2019, la France conserve ainsi un marché immobilier à plusieurs vitesses, dynamique dans les zones économiques les plus fortes et particulièrement fragmenté.

1/3 des ventes dans les grandes métropoles

Plus d'1/3 des ventes sont réalisées dans les départements comprenant de grandes métropoles telles que Paris, Lyon, Nantes, Lille ou encore Strasbourg, dans lesquelles les prix de l'immobilier ne cessent d'augmenter.

En cause, des bassins d'emplois plus conséquents et une demande forte liée à des conditions d'achat favorables.
2019 devrait rester dynamique portée par des taux de crédit bas, encore et toujours sous la barre des 2%. La confiance et l'appétence des ménages pour la pierre n'est ainsi pas prêt de s'essoufler !
Malgré les débats politiques, les mouvements sociaux (mobilisation des gilets jaunes) et la mise en place du prélèvement à la source, l'immobilier reste une valeur refuge et cette tendance est bien appelée à durer.

L'influence du marché du travail sur les prix de l'immobilier

Les chiffres révélées cette semaine par Monbien.fr confirme une réelle corrélation entre l'évolution du marché du travail et le dynamisme du marché immobilier. L'Ile de France figure ainsi sans surprise parmi les régions les plus dynamiques de France avec un prix au mètre carré de 4259€ pour un appartement et 2665€ pour une maison contre 1236€ au m2 pour un appartement dans le Limousin et 988€ au m² pour une maison.

Elle est suivie par la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) qui affiche également des prix élevés dans la vente ( le prix au m2 d'un appartement est de 3354€ en moyenne) et dans la location ( 15,30€ au m2 pour un appartement contre 9,35€ le m2 en région Limousin).

Parmi les métropoles les plus chères de France, Paris qui promet près de 142 663 projets de recrutement en 2019, reste bien evidemment en haut du podium avec un prix au m2 de 10 163€  pour une maison et 9485€ le m² pour un appartement soit plus de 8 fois celui d'un appartement à Saint-Etienne ! Même constat pour la location où le loyer au m² est 3,5 fois plus cher à Paris.

Quelle surface pour 200 000€ en France ?

Beaucoup de m²...ou pas ! Selon l'étude de Monbien.fr, pour un budget de 200 000€, on peut acheter des surfaces totalement différentes selon la ville choisie ! Un véritable grand écart illustré par le graphique ci-dessous :

Ainsi avec ce montant, on achète un appartement 8 fois plus grand à Saint-Etienne (177m²) qu'à Paris où ce budget permettra uniquement l'achat d'un 21m².

et pour un budget de 100 000€ ?

Pour un budget plus modeste de 100 000€ (voir annexe), on ne pourra s'offrir qu'un 10m2 à Paris. On imagine alors mal vivre en famille dans une telle surface !

 

Un ras le bol de la vie parisienne ?

Bien que la mobilité géographique ne fassent pas partie de la culture française, les parisiens ont ainsi tendance à migrer vers d'autres villes en plein essor économique où les prix de l'immobilier sont moins élevés et où la qualité de vie est meilleure.  Le prix au mètre carrés d'un appartement à Saint-Etienne est ainsi plus de 8 fois moins élevé qu'à Paris.  Avec un rendement locatif de plus de 10%* (voir annexe) on comprend ainsi l'attrait des investisseurs pour cette ville, classée 6ème des villes où il fait bon vivre.

Les grandes métropoles telles que Bordeaux, Montpellier, Nantes, Toulouse, Nice, Lyon ou encore Strasbourg devraient ainsi poursuivre leur belle ascension en 2019 et convaincre de nombreux français et investisseurs.

La ville d'Angers, classée n°1 des villes où la qualité de vie est la meilleure selon l'Express attire chaque année de nouveaux habitants en quête d'un environnement plus accueillant. Reconnue pour ses espaces naturels, la qualité de son air et ses nombreux efforts en termes de développement durable, la ville verte d'Angers et son cadre privilégié apaise et c'est ce qui fait son succès fulgurant. Comptez 2173€ le m2 pour un appartement soit 4 fois moins qu'à Paris. On pourra ainsi facilement s'offrir un f3 ou un f4 de 92m2 pour un budget de 200 000€ voir même une maison dans un quartier agréable, ce qui aurait été impensable à Paris où le prix au m2 d'une maison dépasse les 10 000€ ! De quoi convaincre plus d'un parisien, les chiffres parlant d'eux-mêmes !

* Le portail d'annonces immobilières Monbien.fr analyse près de 3 Millions d’annonces immobilières chaque année (particuliers, agences immobilières et notaires). Il est donc en mesure de fournir une tendance des prix (vente / location) m2 par ville, région ou département et l'une des analyses les plus récentes du marché !