Retour aux actualités

10/10/2016 - Les «PopUp Houses» : une alternative écologique?

Qui a dit qu'une maison écologique ne pouvait pas avoir à la fois une faible consommation d'énergie et une apparence ultra-moderne? Afin de tordre le coup à ces stéréotypes, l'entreprise Neoabita a planché sur un concept innovateur.

Un projet avec de l'avenir

Si aujourd'hui ces concepts de maisons peuvent encore sembler avant-gardistes, ils représentent pourtant le futur de demain. En effet, les «PopUp house» trouvent depuis quelques années leur succès face aux acquéreurs pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il y a dans certains cas sa rapidité de construction. En effet, bien que ce bien qui peut rappeler le concept des maisons en kit mais avec l'adaptation à l'environnement en plus, soit dans tous les cas simple et rapide à installer, une «PopUp House» de 150 m² pensée par des architectes marseillais avait en 2013 été construite en seulement 4 jours! Cette information insolite et largement couverte par les médias avait attiré encore un peu plus l'attention vers ce projet édifiant. Deuxième avantage non négligeable, son prix. Alors qu'une maison typique voit son prix au m² de surface de plancher se stabiliser entre 1300 euros et 2000 euros en TTC, celui d'une «PopUp House» se situe entre 700 et 900 euros TTC au m² de surface de plancher. En revanche, si l'acheteur ne désire que s'offrir l'ossature généralement en bois de la maison, le prix sera entre 300 et 360 euros TTC du m² de surface de plancher. Enfin, si le projet attire, cela se ressent aussi de par l'intérêt grandissant des acheteurs ou simplement des curieux qui sont toujours plus nombreux à venir faire des visites dans les prototypes déjà construits. Ainsi, Florian Rochette, un des collaborateurs de Neoabita confie que des constructions sont déjà planifiées dans diverses villes comme Grenoble et Tarare.

Une maison écologique

Pas besoin d'aller voir très loin pour admirer le nouveau concept des «PopUp House» fleurir. En effet, bien que déjà présente dans d'autres régions de France, la première maison de ce type dans la région d'Auvergne-Rhône-Alpes est en cours de construction. Cette maison passive dont l'ossature est en bois dans quatre cas sur cinq, permet également une baisse significative des dépenses puisqu'elle a la capacité de faire réaliser à son acquéreur une réduction de 80% des dépenses en chauffage et climatisation. Pour cela point de magie, mais la mise en place d'un triple vitrage limitant les pertes de chaleur, ainsi que d'une ventilation mécanique à double flux qui permet de filtrer les particules fines, conservant ainsi la température ambiante de la maison à 20°, que ce soit en hiver ou en été. Aussi, son architecture plus compacte et au moins 30 cm d'isolant qui est en général fait de polystyrène expansé aide à limiter les pertes d'énergie, et donc d'argent.

Les conseils de la rédaction

Très rentable d'un point de vue économique grâce à son prix plutôt abordable pour un projet écologique, la «PopUp house» est une idée séduisante mais pouvant aussi attiser la méfiance par rapport à la rapidité avec laquelle elle est construite. Cependant, cette dernière ainsi que l'écologie étant à la base du projet, il est parfaitement normal que les délais de construction soient moindres.